Les 3 clés de l'activité : les missions du CMPP

- La prévention :

 

Notre mission de prévention ne s’inscrit pas dans une démarche de santé publique au sens d’une information collective (campagne collective d’information).

Par contre, elle rejoint les thèmes actuels de missions de santé publique faisant référence soit à un public (très jeunes enfants, adolescents, parents), soit à certaines pathologies (prise de risques, tentative de suicide, trouble des conduites alimentaires, échec scolaire, dépression chez l’enfant et l’adolescent, problème comportemental…).

La réponse du CMPP à cette mission de prévention amène une réponse au cas par cas.

La prévention est présente de manière différente mais constante à chaque âge et étape de la vie(passage, cycles, traumatisme, deuil…).

Au CMPP, un soutien important est accordé à la fonction parentale dans un souci de prévention.

 L’importance d’accueillir les familles dans les délais raisonnables permet de dénouer certaines situations, résoudre des problèmes dès les premiers entretiens cliniques.

Une organisation interne réunissant les directions et le secrétariat (appelée « instance de répartition ») permet de répartir les demandes vers le professionnel le plus compétent et de prioriser si nécessaire.

La prévention est présente à chaque âge et étape de la vie :

  • de la petite enfance à la « grande adolescence ». Il se présente sous la forme de soutien psycho-éducatif ;
  • au moment des premiers apprentissages au CP afin d’éviter les conduites d’échec et dédramatiser les difficultés ;
  • en 6ème, passage en préadolescence avec les premiers passages à l’acte, les démotivations scolaires afin de désamorcer des expressions plus graves dès l’adolescence ;
  • au moment de la communication adolescent – parents ;
  • chez les jeunes majeurs, en devenir d’être adultes, il s’agit de les accompagner, dans une dernière ligne droite, vers une séparation constructive et un accès à l’autonomie, dans l’objectif d’affirmer leur choix de vie et plus tard l’accès à leur propre parentalité.
  • prise en compte des cycles vitaux familiaux tels que les naissances, mariassions, séparations, départ des enfants ; les nouvelles formes de famille telles les recompositions familiales, monoparentalité, couple séparé, couple homosexuel… 
  • prise en compte également des imprévus et traumatismes dans la vie familiale (divorces, deuils, violences, abus sexuels…)

 

Le CMPP est sollicité de manière plus informelle pour des interventions auprès de collèges, lycées, cycles de formations, mairies, autour de thèmes de prévention.

 

 

La démarche diagnostique :

 

La coexistence au sein d’une même équipe de la démarche diagnostique et de la mise en place des soins, garantit la cohérence de nos interventions dans un même lieu, sans morceler ni répéter les différents bilans ou examens.

Aucune batterie de bilans n’est effectuée de manière systématique, ce qui irait à l’encontre de l’enfant sujet pris dans sa globalité (au contraire de l’enfant objectivé, « morcelé »).

La notion de diagnostic au CMPP s’inscrit dans une approche de contextualisation qui vise à préciser sur quel terrain apparaissent le ou les symptômes, en référence au contexte psycho-social, scolaire, culturel.

Une valeur institutionnelle qui traverse l’ensemble de notre engagement est : « rien n’est acquis, ni définitif chez l’enfant, tout est en construction et en mouvance ». Le diagnostic  s’inscrit dans cet esprit. L’expression symptomatique témoigne d’une souffrance qui peut être individuelle mais aussi portée par le sujet, comme une souffrance familiale. La valeur du diagnostic s’inscrit dans le projet thérapeutique, mais aussi de dégager un patient désigné et de remobiliser l’ensemble du mouvement constructif familial.

Les différents métiers représentés au CMPP permettront de préciser un diagnostic relatif au champ respectif d’investigation de chacun ; par exemple, s’il est nécessaire, l’abord en orthophonie apportera un diagnostic dans le langage oral, écrit, mathématique ; la psychomotricité, un diagnostic dans le champ de la motricité, du corporel, de l’inhibition et des différentes symptomatologies relatives à ce champ; la psychologie et la pédopsychiatrie apporteront leur diagnostic relatif à l’intra-psychique, à la communication intra-familiale, à la psychopathologie… 

Toute la complexité ne relève pas d’une seule spécialité mais implique la mise en jeu d’une équipe dans sa complémentarité.

 

 

Les soins : Tableau